15 grosses erreurs dans ta recherche de mots-clés

Nicolas Chaudhary

15 erreurs à éviter dans la recherche de mots clés pour améliorer votre référencement SEO

Dans cet article, nous attirons votre attention sur 15 grosses erreurs à éviter lors de la recherche de mots clés pour la réussite de votre stratégie SEO.

Si vous avez conscience de l’importance des mots clés pour le référencement, vous savez aussi certainement combien il est essentiel de les rechercher minutieusement. 

En effet, des requêtes SEO pertinentes vous garantiront toujours une longueur d’avance sur vos concurrents dans les classements Google

C’est la raison pour laquelle vous devez absolument éviter les 15 erreurs suivantes dans vos processus de recherche de mots clés.

1. Ne pas prendre en considération l’intention de recherche

Lors de leurs recherches, la plupart des internautes utilisent des expressions clés spécifiques pour trouver exactement ce qu’ils souhaitent.

Derrière ces requêtes se cache en effet une intention qui a bien plus de valeur que la popularité des termes eux-mêmes. Ce serait donc une grande erreur de cibler uniquement les mots clés les plus utilisés dans les recherches.

Supposons que vous vendez par exemple des vestes en cuir par l’intermédiaire de votre site. Se positionner sur la requête de recherche « comment entretenir un vêtement en cuir » ne vous serait pas vraiment utile.

En effet, même si l’internaute arrive par curiosité sur votre site, les chances qu’il fasse un achat sont faibles. Pourquoi ?

Tout simplement parce que le mot clé utilisé démontre clairement que cet utilisateur en particulier possède certainement déjà une veste en cuir et qu’il souhaite juste savoir comment en prendre soin.

Vous devriez plutôt vous intéresser à la requête de recherche « où trouver des vêtements en cuir près de chez moi », qui démontre l’intention d’achat de l’internaute.

Le terme clé « comment entretenir un vêtement en cuir » peut bien entendu vous servir à glaner des acheteurs potentiels, mais vous devez l’utiliser dans le cadre d’un objectif complémentaire.

Ne négligez donc pas l’intention de recherche, d’autant que les algorithmes de Google utilisent ce critère pour afficher les résultats les plus en adéquation avec le besoin réel de l’utilisateur.

2. Mener les campagnes de marketing uniquement sur la base des mots clés définis par le client

Beaucoup d’entrepreneurs souhaitant se lancer en ligne sont souvent persuadés de connaître par cœur les besoins et les intentions des internautes.

Ils seront donc enclins à vous indiquer des mots clés sur lesquels ils estiment qu’il serait judicieux de se positionner.

Sans rejeter les propositions faites, vous ne devez pas commettre l’erreur de vous en contenter pour construire votre campagne de marketing.

Vous pouvez toutefois vous en servir comme base pour vous orienter vers les termes les plus pertinents et les plus en phase avec les objectifs.

Après tout, le spécialiste du SEO que vous êtes sait certainement qu’il est préférable de se fier à des données concrètes plutôt qu’à l’instinct ou à la complaisance.

3. Chercher des mots clés partout sauf dans les SERP

Une erreur courante que font les spécialistes du SEO en quête de mots clés est de se concentrer uniquement sur les outils dédiés à la recherche.

Bien entendu, des outils tels que Google Keyword PlannerUbersuggest ou encore KeywordTool.io sont très efficaces pour trouver des expressions pertinentes. Mais vous ne devez surtout pas oublier de chercher vos mots clés dans les SERP, qui sont les endroits par excellence pour trouver ce qui suscite beaucoup plus l’intérêt du public.

En effet, en prenant le temps de passer au crible les pages de recherches en rapport avec votre niche, vous ne manquerez certainement pas d’idées de mots clés pour vos campagnes de marketing.

Pensez à utiliser les Google Suggest et les recherches associées pour trouver des idées.

4. Négliger les mots clés secondaires

Il fut un temps où Google tolérait la pratique qui consiste à bourrer son contenu d’un seul mot clé, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Vous ne devez donc pas concentrer tous vos efforts sur une seule requête de recherche dans vos contenus.

Vous devez également éviter d’utiliser dans une même phrase ou un article, des mots clés qui n’ont pas de sens commun.

Exemple, si vous traitez d’un article pour entretenir un feu de cheminée, il ne faudra pas parler dans ce même article d’entretien de poile à pellet ou des réparation de toiture.

Pour rester fidèle au contexte dans lequel Google analyse les contenus, vous devez plutôt penser à cibler une thématique principale et ses dérivés sous forme de sous-article. 

En partant du même exemple, si vous vous traiter d’un sujet pour entretenir un feu de cheminée, vous pourriez créer des sous-article orienté sécurité comme par exemple   « comment éteindre un feu de cheminée avant de dormir » ou sur l’utilisation, comme « comment régler le tirage d’un insert » ou même sur l’écologie ou l’économie, par exemple « quand remettre une bûche dans la cheminée ».

J’ai tiré ces exemples sans outils, en faisant une recherche de 5 min sur Google et les recherches associées.

L’idée est d’optimiser ces mots clés de manière à obtenir des contenus totalement naturels, dont la compréhension est aisée aussi bien pour les être humains que pour les algorithmes.

5. Prendre en compte uniquement les mots clés les plus recherchés

Dans votre processus de recherche de mots clés pertinents, vous pouvez être tenté de cibler uniquement les termes à fort taux de recherche. Vous auriez raison de procéder de la sorte s’il n’y avait pas deux grands inconvénients à cela.

D’une part, les mots clés très recherchés ne sont pas toujours pertinents parce qu’ils ne prennent pas en compte l’intention du prospect. Quand la quantité prime, c’est en effet généralement au détriment de la qualité.

D’autre part, les expressions clés à volume de recherche élevé sont très concurrentielles, justement parce que trop d’entreprises se positionnent dessus ou cherchent à le faire.

Si vous souhaitez vous démarquer afin d’augmenter votre potentiel de conversion, vous devez également cibler des mots clés à volume zéro ou faible.

Non seulement ils vous permettent de vous classer plus facilement, ils coûtent moins cher à optimiser, mais surtout, ça vous permet d’enrichir la sémantique de votre site. 

C’est donc loin d’être inutile.

6. Faire l’impasse sur les mots clés de longue traîne

Les mots clés de longue traîne sont souvent volontairement ignorés dans les campagnes de marketing à cause de leur faible volume de recherche.

Or, un peu comme au point précédent, c’est justement ce détail qui donne de l’avantage à ce type d’expressions clés. 

Un internaute qui recherche un mot clé à faible volume de recherche, a certainement un besoin particulier à combler et a par conséquent l’intention d’acheter.

Les mots clés de longue traîne sont souvent volontairement ignorés dans les campagnes de marketing à cause de leur faible volume de recherche.

Ce serait donc une erreur de votre part d’ignorer ce type d’opportunité de vente.

Ici aussi, le fait d’avoir une couverture plus large de vos sujets grâce à des mots clés contextuels peut vous aider à augmenter vos conversions, à enrichir vos contenus et à démultiplier les chances de vous positionner sur un très grand nombre de requêtes similaires. 

7. Ne pas vous exprimer dans le langage de votre public cible

Si vous voulez susciter plus de réactions de la part de vos clients, il est essentiel que vous vous adressiez à eux dans le langage qu’ils comprennent.

Vous avez certainement votre manière à vous de présenter vos services ou vos produits. Vous utilisez certainement des expressions propres au domaine dans lequel vous intervenez.

Mais est-ce que vous vous demandez comment vos clients, eux, expriment leurs besoins et les difficultés auxquels ils sont confrontés ?

Prenez donc le temps d’écouter votre public partout où ils s’expriment au sujet de vos produits/services ou de votre marque. 

8. Rechercher vos mots clés après avoir rédigé vos contenus

L’adage qui dit qu’on ne met pas la charrue avant les bœufs a également tout son sens en matière de référencement. 

En effet, vous ne devez pas procéder à la recherche de mots clés après avoir rédigé les articles censés les contenir.

Assaisonnez-vous vos repas après les avoir totalement cuits dans le but d’améliorer le goût ? Certainement pas

Le processus de la cuisine nécessite généralement que vous ajoutiez les assaisonnements au fur et à mesure que cela est nécessaire.

Vous devez faire pareil pour le référencement de votre site en recherchant d’abord les mots clés que vous souhaitez développer. 

Cela vous permettra de créer des contenus qui ont du sens et qui mettent en avant les expressions clés de façon naturelle.

9. Penser que vos clients recherchent uniquement sur Google

Le fait que Google soit considéré comme le plus grand des moteurs de recherche signifie indéniablement qu’il n’est pas le seul.

En plus des outils comme Yandex ou Bing, les internautes passent également par des plateformes comme YouTubeTwitter, Tiktok, LinkedIn ou encore Facebook pour rechercher des informations.

Vous devez donc prendre en compte tous les canaux que votre public-cible utilise, pour trouver les mots clés qui véhiculent le mieux leur intention. 

Un terme en vogue sur Google peut bien l’être aussi sur Facebook ou YouTube.

De plus, chacune de ces plateformes se base sur ses propres critères pour répondre aux requêtes. 

Tous les canaux sur lesquels vos clients sont présents sont donc des sources potentielles pour trouver les mots clés les plus performants du moment.

Exemple : si vous vendez des chaussures de running, allez voir sur Amazon les suggestions et les mots-clés qui sont liés à cette même thématique.

10. Mettre en avant des mots clés de correspondance exacte

Grâce à une compréhension du contexte de plus en plus poussée, Google interprète beaucoup mieux les requêtes de recherche.

Que les utilisateurs écrivent « agence de référencement Paris » ou « agence référencement Paris », les algorithmes sont en mesure de comprendre l’intention que vous utilisiez ou non des articles ou des pronoms avec vos termes de recherche.

Le fait qu’il y ait un ou plusieurs mots entre les termes ne va pas empêcher l’affichage de résultats pertinents. 

Il n’est donc pas nécessaire de vouloir cerner toutes les occurrences possibles de vos expressions clés au risque de parsemer vos contenus de phrases bancales.

Privilégiez l’enrichissement du vocabulaire, syntaxe et lexical que de vouloir à tout prix y insérer toutes les variables possibles, y compris les fautes d’orthographes volontaires.

11. Zapper la recherche thématique

Ne concentrez pas vos efforts sur le traitement d’un terme unique avec le maximum de mots possibles.

Pensez plutôt à proposer plusieurs petits articles qui élargissent l’horizon de compréhension du principal sujet abordé.

C’est en cela que vous sera utile la recherche thématique pour trouver les expressions clés liées au terme central et qui méritent d’être traitées.

Cette démarche aura d’ailleurs pour effet de favoriser le renforcement de l’autorité de votre site sur des sujets donnés.

Vous vous souvenez de l’exemple au point 4 : 

« comment éteindre un feu de cheminée avant de dormir » ou « comment régler le tirage d’un insert » ou même « quand remettre une bûche dans la cheminée ». C’est exactement ça.

Elargissez vos horizons pour traiter sous toutes les formes les contenus liées à votre thématique.

12. Ignorer la localisation des requêtes de recherche

L’endroit depuis lequel les internautes effectuent leur recherche a un impact non négligeable sur l’efficacité du référencement.

Partez du principe que chaque zone géographique ait certainement des expressions propres pour désigner les mêmes produits ou services. 

Le terme « boisson gazeuse » par exemple est appelé « liqueur » au Québec, « coke » aux États-Unis ou encore « sucrerie » en Afrique francophone.

Vous comprenez donc qu’il est important de prendre en compte la localisation de vos mots clés afin de mieux les optimiser.

13. Oublier la recherche concurrentielle

Vous devez chercher à connaître les mots clés utilisés par les entreprises qui s’illustrent dans le même domaine que vous, surtout si celles-ci arrivent devant vous dans les SERP

Il peut en effet arriver que certaines expressions clés très pertinentes vous aient échappé, et pas forcément à vos concurrents.

La recherche concurrentielle est le meilleur moyen de vous mettre à jour par rapport à ce qui est fait chez le concurrent.

Pour cela, tapez le nom de domaine de votre concurrent dans des outils comme Yooda InsightSemrushRanxplorer ou encore SEOQuantum.

14. Ignorer les données de classement de vos mots clés

Quand vous recherchez des mots clés, prenez aussi le temps de regarder les statistiques sur leur niveau de difficulté.

En effet, plus une expression est difficile à classer, plus il vous sera compliqué d’atteindre le sommet du classement des moteurs de recherche.

Tout comme pour les mots clés à volume de recherche faible, vous devez aussi faire attention au niveau de difficulté des mots clés que vous choisissez. 

Bien entendu, l’application de ce critère va dépendre de la taille de votre trafic.

SEOQuantum et Semrush décryptent très bien les niveaux de difficulté des mots-clés toutes thématiques confondues.

15. Négliger les mots clés à fort taux de conversion

Un site internet optimisé sur des mots clés trop généraux peut attirer beaucoup de visiteurs sans pourtant favoriser beaucoup de conversions.

Pensez donc à utiliser des termes clés plus spécifiques pour attirer les clients susceptibles de réaliser les actions que vous souhaitez.

Des études ont démontrées que les expressions clés composées de 3 à 5 mots-clés avaient un potentiel de conversion plus importants que des mots-clés génériques.

Le tout est une question de proportion.

En conclusion

Les stratégies de recherche de mots clés peuvent varier en fonction des objectifs que nous ciblons. Comment alors tirer le meilleur parti pour votre entreprise ?

Tout simplement en vous concentrant sur les besoins de votre public cible et sur l’intention derrière leur requête de recherche.

Si vous arrivez à deviner l’intention derrière les actions de vos prospects, vous avez tout gagné !

Share This Article
Leave a review